Media Releases - 2015

Christian, Jewish and Muslim leaders call on new Government to focus on palliative care instead of euthanasia and assisted suicide

[La version en français suivra]

Updates

October 29, 2015

OTTAWA – At a news conference today on Parliament Hill, the Canadian Conference of Catholic Bishops (CCCB) and The Evangelical Fellowship of Canada (EFC) released a joint statement on euthanasia and assisted suicide. The Declaration on Euthanasia and Assisted Suicide has been endorsed by over 30 Christian denominations together with over 20 Jewish and Muslim leaders from across Canada.

In light of the Supreme Court of Canada’s ruling in R. v. Carter, the joint statement advocates for palliative care, respect for the dignity of the human person, human solidarity and psychological, spiritual and emotional support as the ethical and moral response in end-of-life care.

The Declaration states that “The recent Supreme Court of Canada decision has brought this issue to the forefront of public discussion and compels each of us as Canadians to reflect upon our personal and societal response to those who need our compassion and care.”

Addressing the underlying importance of human dignity, the signatories affirm that “the sanctity of all human life, and the equal and inviolable dignity of every human being … is not exclusively a religious belief, although for us it has a significant religious meaning.”

The signatories emphasize that “reverence for human life must be “the basis and reason for our compassion, responsibility and commitment in caring for all humans, our brothers and sisters, when they are suffering and in pain … to work to alleviate human suffering in every form but never by intentionally eliminating those who suffer.”

The joint statement insists that Canada’s “health care systems must maintain a life-affirming ethos. Medical professionals are trained to restore and enhance life,” as “any action intended to end human life is morally and ethically wrong.”

The signatories to the Declaration urge “federal, provincial and territorial legislators to enact and uphold laws that enhance human solidarity by promoting the rights to life and security for all people; to make good-quality home care and palliative care accessible in all jurisdictions; and to implement regulations and policies that ensure respect for the freedom of conscience of all health-care workers and administrators who will not and cannot accept suicide or euthanasia as a medical solution to pain and suffering.”

The speakers at the news conference included the following representatives: Ms. Julia Beazley, Policy Analyst, EFC; Rabbi Dr. Reuven P. Bulka, C.M., Congregation Machzikei Hadas, Ottawa; Dr. Aileen Van Ginkel, Vice President, Ministry Services, EFC; Sister Nuala Kenny, SC, OC, MD, FRCP, a pediatrician and former Deputy Minister of Health in the province of Nova Scotia, also speaking on behalf of the CCCB; Imam Samy Metwally Ottawa Main Mosque/Ottawa Muslim Association; and the Most Rev. Terrence Prendergast, S.J., Catholic Archbishop of Ottawa and CCCB representative. The Declaration and its list of signatories can be viewed at the following website: www.euthanasiadeclaration.ca.

-30-

For more information:

Rick Hiemstra
Director, Research and Media Relations
The Evangelical Fellowship of Canada
613-233-9868, ext. 332
Mobile: 613-618-3020

Deacon René Laprise
Director, Media relations
Canadian Conference of Catholic Bishops
613-241-9461, ext. 225
Mobile: 613-323-0895


Des dirigeants chrétiens, juifs et musulmans du Canada invitent le nouveau Gouvernement à se concentrer sur les soins palliatifs au lieu de l’euthanasie et le suicide assisté

29 octobre 2015

Mises à jour

OTTAWA - Aujourd’hui, lors d’une conférence de presse sur la Colline parlementaire à Ottawa, la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC) et l’Alliance évangélique du Canada (AÉC) ont publié une déclaration commune sur l’euthanasie et le suicide assisté. Celle-ci a été appuyée par plus de 30 dénominations chrétiennes, de même que par plus de 20 dirigeants juifs et musulmans à travers le Canada.

À la lumière de la décision de la Cour suprême du Canada dans le cas R. v. Carter, la Déclaration sur l’euthanasie et le suicide assisté préconise les soins palliatifs, le respect de la dignité de la personne humaine, la solidarité humaine et le soutien psychologique, spirituel et émotionnel comme l’unique réponse éthique et morale pour les soins en fin de vie. 

La Déclaration stipule que « Le récent jugement de la Cour suprême du Canada a ramené la question au premier plan du débat public et nous oblige toutes et tous, comme citoyennes et citoyens, à réfléchir à la réponse que nous donnons, personnellement et comme société, à ceux et celles qui ont besoin de notre compassion et de notre sollicitude. »

Soulignant l’importance de la dignité humaine, les signataires affirment que « le caractère sacré de toute vie humaine et la dignité égale et inviolable de tous les êtres humains… ne sont pas uniquement une croyance religieuse, bien qu’elle possède pour nous un profond sens religieux. »

Les signataires soutiennent que « le respect de la vie humaine est le fondement et la raison de notre compassion, de notre responsabilité et de notre engagement à prendre soin de tous les êtres humains, nos frères et sœurs qui souffrent… et qu’il faut travailler à alléger la souffrance humaine sous toutes ses formes, mais jamais en éliminant intentionnellement ceux et celles qui souffrent. »

La Déclaration commune soutient que les systèmes de soins de santé au Canada « doivent continuer de promouvoir une éthique de défense de la vie. Les professionnels de la médecine sont formés pour aider les malades à se rétablir et à rehausser leur qualité de vie, » tout comme « toute action visant à mettre fin à une vie humaine est contraire à la morale et à l’éthique. »

Les signataires de la Déclaration exhortent « les législateurs et les législatrices fédéraux, provinciaux et territoriaux à adopter et à défendre des lois qui rehaussent la solidarité humaine en promouvant le droit à la vie et la sécurité de toutes les personnes; à rendre accessibles dans tout le pays des soins à domicile et des soins palliatifs de qualité; à mettre en œuvre des règlements et des politiques qui assurent le respect de la liberté de conscience de tous les travailleurs et les administrateurs de la santé qui ne voudront ni ne pourront voir dans le suicide assisté ou dans l’euthanasie une solution médicale à la douleur et à la souffrance. »

Les représentants suivants figuraient parmi les intervenants présents à la conférence de presse : Madame Julia Beazley, analyste politique à l’AÉC; le rabbin Reuven P. Bulka, Ph.D., C.M., de la congrégation Machzikei Hadas d’Ottawa; Madame Aileen Van Ginkel, vice-présidente de l’AÉC; Sœur Nuala Kenny, S.C., OC, MD, FRCP, pédiatre et ancienne sous-ministre de la Santé de la province de la Nouvelle-Écosse et également porte-parole de la CECC; l’imam Samy Metwally de la mosquée Main à Ottawa et de l’Association musulmane d’Ottawa; et Mgr Terrence Prendergast, S.J., archevêque catholique d’Ottawa et représentant de la CECC. La Déclaration et la liste des signataires sont accessibles sur le site Internet suivant : www.euthanasiadeclaration.ca.

-30-

Pour plus de renseignements :

Rick Hiemstra
Directeur des relations publiques et de la recherche
L’Alliance évangélique du Canada
613-233-9868, poste 332
Cellulaire : 613-618-3020

René Laprise, d.p.
Directeur des relations avec les médias
Conférence des évêques catholiques du Canada
613-241-9461, poste 225
Cellulaire : 613-323-0895

Archives

    2016

    2015

    2014

    2013

    2012

    2011

    2010

    2009

    2008

    2007

    2006

    2005

    2004

    2003

    2002

    2001

    2000

    1999 and before

   
|
|
|
|
|
|
|
|
Copyright ©2016 The Evangelical Fellowship of Canada. All rights reserved.